This is an example of a HTML caption with a link.

MENORAS D OR 2003

Liste des lauréats - Evènement au Grand Hôtel ASTON à NICE

Mgr. Jean BONFILS
Évêque de Nice

Rudy SALLES
Vice-président de l'Assemblée Nationale Député de Nice

Claude COHEN-TANNOUDJI Professeur au Collège de France
Prix Nobel de Physique

Pour son action dans la promotion et le dialogue judéo-chrétien et pour l’engagement humanitaire du diocèse de Nice pendant la seconde guerre mondiale. Pour son action déterminante dans l’amitié franco-israélienne à l’Assemblée Nationale et à la Présidence de l’association
France-Israël Nice Côte d'Azur
Pour son action vis à vis du boycott d’Israël intenté par l’université de Paris VI et son travail permanent auprès des universités israéliennes

Ilka SCHROEDER
Députée européenne allemande

Josef DOMBERGER
Président d'honneur du
B'nai B'rith Europe

Pierre-André TAGUIEFF
Écrivain
chercheur au CNRS

Pour son action courageuse au Parlement Européen. Pour son action personnelle au sein de l’association B’nai B’rith depuis toujours. Pour son action d’enseignement universitaire et ses publications contre toutes formes d’antisémitisme.

Ruben DUKAN
Président de la S.B.I.N.

François ZIMERAY
Député européen français

 
 
Pour son action bénévole pendant quarante années au service des déshérités. Pour son action courageuse au Parlement Européen.  

Le mot du Président

Depuis plus de deux ans, dans nombre de pays de l'Europe, les prises de position ne sont plus, comme hier, allusives et sous-entendues à l'égard des juifs, elles ne circulent plus seulement dans les cercles de l'extrême droite, elles sont au grand jour, et si cela continue elles vont devenir très "in".

L'extrême droite d'ailleurs, ne peut que se réjouir de voir que d'autres font le travail à sa place, et de quelle manière !... Oui! Le problème juif est dans la rue, dans un amalgame de manifestations et fini les précautions de vocabulaire. L'outrance des communautaires, les jugements hâtifs sur ce que nous sommes, sur ce que nous faisons, sur ce à quoi nous sommes attachés, nous forcent à nous faire entendre. Nous avons appris - nous avons été contraints d'apprendre - à protester, à manifester, à lutter, à nous élever contre toute forme d'injustice en général, et à notre égard en particulier; et nous continuerons à le faire. Nous avons appris aussi que malgré l'enfermement vers lequel on essaye de nous pousser, et la logique d'exclusion qui en résulterait, des hommes et des femmes ne veulent pas que sous couvert d'antisionisme on fasse renaître une nouvelle forme de racisme précisément antijuif. Il faut du courage pour s'opposer à cette épidémie qui s'étend, qui revêt des formes multiples, et qui fera des ravages sans un sursaut énergique de ceux qui font l'opinion. C'est pourquoi, il faut maintenant communiquer de manière positive. Nous voulons que l'on sache que si nous savons protester, nous savons aussi remercier et exprimer notre reconnaissance :

./ A ceux qui, par les institutions qu'ils représentent maintiennent le dialogue, et œuvrent pour la tolérance et le respect,
./ A ceux qui savent dire j’ ai honte avec une dignité et une modération à l'égal de leur talent,
./ A ceux qui, par leur dévouement dans la vie associative, apportent cette contribution du cœur sans laquelle les rapports humains seraient vides de sens,
./ A ceux qui, par engagement constant, dans le monde politique et dans la société civile luttent avec détermination pour promouvoir l'amitié franco-israélienne et rappellent sans cesse que l'équilibre devrait être la loi de toute démocratie véritable.
./ A ceux qui par leur travail de recherche considèrent que la meilleure façon de surmonter un mal consiste à le connaître dans toutes ses formes, et si possible dans toutes ses causes,
./ A ceux, enfin, qui, par des actes courageux, dans un environnement politique hostile se révoltent, et se battent contre les idéologies et les manipulations qui alimentent la haine jusque dans le cœur des enfants.
L'association B ' nai B' rith Moshe Dayan par cette cérémonie des Ménoras d'Or veut vous exprimer sa profonde gratitude, et rendre hommage aux actions qui aident à construire un avenir meilleur et plus juste, auquel nous espérons tous.

Elie ZARROUK
Président

 

Le mot du président du Consistoire de Nice

Il m'est très agréable d'adresser un message à toutes les loges B'Nai B'rith à l'occasion de ce dîner de Gala qui doit honorer des personnalités de grande qualité.
Vous avez choisi le thème "Les Ménoras d'Or" alliant le symbole de la lumière à celui de la sérénité. Lumière de nos enseignements et valeurs et sérénité de nos traditions. Vous êtes dignes d'honneur parce que vous savez honorer les autres.
Vous avez retenu des personnes méritoires qui allient dignité et vertu. Vous manifestez de la reconnaissance, du mérite et des bonnes actions. En ce sens, outre la gratitude, il ressort de votre démarche une mémoire du cœur.
Les B'Nai B'rith sont par définition "Les Fils de l'Alliance". C'est aussi, m'a-t'on dit "Les Bataillons de la Communauté". Je souhaite unir mon énergie en tant que Président du Consistoire avec vous, avec vos loges, et travailler de façon franche, claire, loyale et volontaire au devoir impérieux de l'Unité de notre communauté et à son épanouissement dans tous les domaines. Toutes les structures de notre communauté sont invitées à s'associer à ces projets. Je vous souhaite une réussite totale dans le déroulement de cette soirée.

Docteur Joseph BENICHOU,
Président du Consistoire de Nice

 

 
 

Conception TOPTIMIZ