This is an example of a HTML caption with a link.

MENORAS D OR 2005

Hôtel Hermitage - Monte Carlo

Liste des lauréats

S.A.S. RAINIER III
Prince de Monaco
Représenté par S.A.S. ALBERT II, Prince Souverain de Monaco

Käre KRISTIANSEN
Ancien membre du Comité Nobel Ancien ministre norvégien de l'énergie

Misha KATZ
Chef d'orchestre Directeur artistique

En témoignage de notre profond attachement Pour son attitude courageuse vis-à-vis d’Israël et sa fidélité à défendre les valeurs juives de tolérance Pour son engagement artistique en faveur de la culture juive.

Christian ESTROSI
Président du Conseil Général Député des Alpes-Maritimes

Claude GOASGUEN
Député et conseiller de Paris Ancien ministre
Vice-président de l'amitié France Israël à l'Assemblée Nationale

Carlo ROSSELLA
Directeur de Canal 5 Ancien rédacteur en chef de l'hebdomadaire "Panorama"

Pour la promotion de la Mémoire de la Shoah avec les collégiens des Alpes-Maritimes. Pour son amitié courageuse et permanent avec l’Etat d’Israël. Pour l’éthique et le traitement équilibré des médias à l’égard d’Israël.
 
 

Daniel S. MARIASCHIN
Vice-président du B'nai Brith International

 
   
 
 

Pour son attachement inconditionnel à défendre les valeurs juives de tolérance du B’nai B’rith

 

Le mot du président de l’ACIM

La troisième édition des " Ménoras d'Or" se tient à Monte Carlo dans le cadre d'une Cérémonie Solennelle au cours de laquelle S.A.S. ALBERT Il, Prince Souverain de Monaco, recevra la première MÉNORA D'OR dédiée à la mémoire de S.A.S. RAINIER III, en témoignage de notre profond et respectueux attachement.

La Communauté Israélite de Monaco s'associe de grand cœur au B'nai B'rith pour l'hommage ainsi rendu à la mémoire de notre Prince Souverain dont la disparition nous a tous attristés et bouleversés.
L'enseignement du B'nai B'rith s'exprime dans ses principes : Bienfaisance, Amour fraternel et Harmonie.
Les trois règles du Judaïsme: Techouva, Tsedaka et Tefila sont celles que nos maîtres enseignent à nos enfants.
C'est au nom de ces règles et principes que je m'associe aux remerciements que nous devons à tous les lauréats des " Ménoras d'Or" pour leur courage et leur clairvoyance dans leur combat contre l'intolérance et le racisme sous toutes ses formes.
C'est par solidarité de tous les hommes de bonne volonté que le monde pourra atteindre à une paix tant recherchée et tant souhaitée.

Fernand Aaron Levi
Président de la Communauté Israélite de Monaco

Le Mot du Président

Mesdames, Messieurs,

Le B'nai B'rith de Monaco et moi-même, sommes très heureux de prendre part à l'organisation d'une manifestation proposée par la Loge Moshe Dayan de Nice à laquelle nous exprimons nos remerciements les plus fraternels. Cette soirée a pour but de marquer notre reconnaissance à ceux et à celles de différentes confessions, qui, par leurs actions, leurs écrits ou leurs propos, ont manifesté solidarité et soutien au Judaïsme et à l'Etat d'Israël. Nous sommes particulièrement honorés de distinguer parmi nos invités, S.A.S. Le Prince Souverain ALBERT Il de Monaco, les représentants de la Couronne Monégasque, les ministres du gouvernement Français et de Norvège, ainsi que des personnalités mondialement célèbres et le Président du B'nai B'rith International, représentant d'une tradition philosophique ayant pris une part importante dans le monde grâce à l'élaboration et à la diffusion d'idées et actions humanitaires, qui ont accepté sans aucune hésitation de soutenir notre action, il est des histoires qui contribuent à forger l'Histoire, des événements qui font avancer la cause de la Liberté. La création en 1967, du B'nai B'rith de la Principauté de Monaco est de ceux-là. Nous avons donc choisi de célébrer ensemble cet événement. Et nous avons voulu y associer toutes les associations, ainsi que toutes les communautés.
Cette manifestation est aussi, pour nous, l'occasion de donner une idée juste du B'nai B'rith, au-delà des clichés et des idées reçues.

Nous inscrivons notre engagement dans l'héritage des
. " Lumières", en hébreu " Or",
. " Tsedek" la solidarité humaine,
. " Chalom" la paix,
. " Tsedaka", la bienfaisance,
. " Ahavat Israël» amour fraternel,
. " Ahdout" l'Harmonie
Et enfin
. " Emeth" la Vérité, basée sur la vraie liberté de l'homme parvenu à s'affranchir tant des passions que des carcans sociaux.
Le Combat pour la laïcité, qui reste toujours d'actualité, doit beaucoup à notre engagement.
Combat pour la tolérance, et pour une fraternité fondée sur le respect de l'autre, et qui ne s'arrête pas aux différences, aux origines, ni aux religions.
Parce que nos soeurs et frères du B'nai B'rith ont d'abord à coeur l'exigence d'humanisme, ils sont aux avant-postes de la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie, contre les discriminations et tout simplement contre la violence.
Cette manifestation qui nous rassemble aujourd'hui, est pour nous un engagement renouvelé pour l'avenir, pour d'autres progrès, d'autres libertés. Aujourd'hui, je veux saluer notre action, qui a joué un rôle essentiel dans l'enracinement de l'idéal démocratique dans le monde entier.
En vous recevant toutes et tous, je souhaite vous témoigner le respect et notre sympathie, et ce au nom du B'nai B'rith, pour ce que nous sommes et pour nos actions à venir.

Ralph BARNESTEIN
Président du B'nai B'rith MONACO
Membre du Conseil Représentatif B'nai B'rith EUROPE

AMBASSADE D’ISRAEL

Depuis des années, le Moyen-Orient est plongé dans une tourmente dont les phases de répit ont trop souvent accouché de crises plus violentes encore. Israël, en particulier ces dernières années, a fait les frais de la déferlante terroriste. Il a dû en plus de cette douleur faire face à une fronde de haine et de mensonges à son égard, fronde dont les effets se sont inscrits dans beaucoup d'esprit.

Je voudrais rendre hommage ici aux femmes et aux hommes de tous bords qui se sont levés et ont osé braver, contre vents et marées, le consensus actuel, en prenant courageusement des positions totalement opposées au climat prédominant condamnant sans appel Israël. Ils font partie de ces rares personnes, artisans chevronnés du rapprochement entre les états, du dialogue entre les peuples, qui ont fait entendre, sur le plan national et international, une voix différente.

Pour toutes ces personnes réunies aujourd'hui, une certaine idée de l'humanité, de la vie, prime sur les différences, transcende les clivages politiques et les querelles intestines. Pour ces êtres de grande valeur, généreux, libres, indépendants et intelligents, la vérité peut bien se cacher, ils savent où la débusquer et ne se laissent pas intimider par le poids du nombre, de la force et des idées toutes faites.
Leur mérite est d'autant plus grand que même au sein de leur propre cercle professionnel et des milieux dans lesquels ils évoluent, ils ont dû et continuent de lutter sans relâche contre cette vague déferlante de calomnies. Ces femmes et ces hommes ont affirmé, chacun à leur façon, que non, décidément, Israël n'était pas ce monstre que l'on nous dépeint au quotidien, que le judaïsme n'est pas cette pieuvre tentaculaire et géante, qu'une haine pouvait souvent en cacher une autre, et que de l'antisémitisme se cachait effectivement sous couvert d'antisionisme.

Ces femmes et ces hommes ont eu le courage de ne pas se laisser emporter par le vent dominant, ils ont eu le courage d'exprimer les idées auxquelles ils croient de toute leur force, et prouver ainsi que les meilleurs films sont toujours ceux qui finissent bien, mais que pour y arriver, il faut parfois aussi aider l'Histoire.

Ces combattants infatigables de la justice et de la mémoire, engagés depuis de nombreuses années aux côtés d'Israël, dans la lutte contre l'antisémitisme et le racisme, portent haut et fort les valeurs morales de l'humanité.

C'est pourquoi je veux leur dire aujourd'hui, à l'occasion de cette cérémonie des Menoras d'or, combien ils nous ont fait du bien. Je veux leur dire également à quel point ils comptent pour nous. De même, je veux leur dire que nous croyons en eux, et que tant que des personnes comme elles existeront sur terre, le monde vaut la peine de se battre pour lui.

Merci à vous tous du fond du cœur.

Nissim ZVILI
Ambassadeur d'Israël en France

Simone VEIL

Vous ne l'ignorez pas, cette année a été une année particulière, car nous avons commémoré le soixantième anniversaire de la défaite nazie, et la libération des camps.
Le monde entier a dû affronter à nouveau ce passé terrible, voir ou revoir ces images qui signèrent la négation de toute humanité, et surtout appréhender les conséquences extrêmes où nous menèrent l'abolition des valeurs morales et la haine d'autrui.

Face à ce passé, on apprécie d'autant mieux la légitimité du combat mené par le B'nai B'rith depuis sa création, en faveur de la tolérance, de l'éthique et de l'humanisme. En toutes circonstances, le B'nai B'rith a su faire valoir la primauté de la pensée et du débat sur l'usage de la violence, la prépondérance du savoir et de la raison sur les phantasmes et les idéologies.

Depuis deux ans, la loge Moshé Dayan du B'nai B'rith de Nice récompense par une" Menora d'Or" les hommes et les femmes qui, dans leur action quotidienne, illustrent les valeurs humaines et morales prônées par le B'nai B'rith.

Regrettant de ne pouvoir être présente parmi vous à Monaco ce soir, je tiens à féliciter les personnalités qui vont être honorées aujourd'hui, et surtout à les remercier de leur courage, de leur exigence et de leurs contributions pour faire de ce monde un monde plus tolérant et plus fraternel.

Simone VEIL

 

Conception TOPTIMIZ